Les voyages de la Tribu·Vie au Maroc, Vie d'Expat

Zellige, mon beau zellige dis moi lequel est le plus beau ?

Zellige, mon beau zellige…. Petit clin d’œil à Blanche-Neige. Car c’est vrai, on en voit partout ! Mais je suis une fan.

Le zellige, c’est ce petit morceau de céramique taillé, destiné à orner un mur, un objet, un lieu.

Au Maroc, ces mosaïques, souvent de différentes couleurs, sont assemblées de façon géométrique. Le résultat est somptueux.

Et j’en suis totalement fan !

Beaux exemples de réalisations

A Casablanca, une fontaine qui orne la façade de la belle Mosquée Hassan 2

Toujours à Casablanca, les zelliges qui ornent cette porte à la Makhama du Pacha

ou au Tribunal :

Un simple ornement de mur à Meknès

Ou une décoration dans cet hôtel

Fabrication de beau zellige

Sur la double voie partant de Casablanca en direction de Dar Bouazza, on trouve, en bord de route, des ateliers de fabrication d’ornements ou de meubles en zellige.

Surtout n’hésitez pas à vous arrêter ! Les personnes sont accueillantes et prennent le temps d’expliquer ce qu’elles font, même si c’est en darija !

Voilà un atelier que j’ai pu visiter, même si je n’ai rien acheté.

 

Ce monsieur m’a autorisé à le prendre en photo en train de tailler de la céramique.

 

Ces petites pièces sont ensuite intégrées au plateau d’ensemble, en fonction de la demande du client.

Tout est fait sur mesure et réalisé sur place. Les pièces sont totalement artisanales.

Le poids de l’ensemble peut être très conséquent. Aussi, pour certains ouvrages, une fixation au sol ou au mur est indispensable.

Les bassins ou fontaines fonctionnent selon un système équivalent à celui des aquariums afin que l’eau s’écoule en circuit fermé (sinon gare à la facture d’eau !). Une prise électrique à proximité est alors obligatoire…ou alors des mètres de tuyaux !

Personnellement, j’adore le bruit de l’eau qui s’écoule doucement. Je trouve cela apaisant, relaxant, idéal pour la rêverie.

Pas vous ?

J’ai un gros faible pour ces fontaines que je trouve magnifiques.

Reste à trouver où je pourrais, éventuellement, en installer une ici.

Affaire à suivre !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vie au Maroc, Vie d'Expat

J’ai encore craqué au Marché Solidaire !

Pour un panier…pffft…

Encore un autre me direz-vous !

Ben oui mais celui-là a un petit côté rétro qui manquait à ma collection.

A chaque fois que je me rends au Marché Solidaire, à l’Oasis, à Casa, je ne ressors jamais les mains vides !

Ouvert en mars 2017, on trouve dans ce lieu plus de 5 000 références : des rayons entiers d’huile d’olive, huile d’argan, de toutes sortes.

On y découvre des produits typiquement locaux comme l’Amlou. On y achète des dattes, du miel, de la semoule par exemple

de la vannerie évidemment

de l’artisanat,

de la poterie,

des tapis,

mais aussi des cosmétiques.

Acheter au Marché Solidaire permet de valoriser des produits locaux issus de diverses régions du Maroc.

Mais cela permet surtout d’aider et de promouvoir des coopératives marocaines essentiellement féminines puisque l’intégralité du produit des ventes leur sont reversées permettant ainsi la réduction du nombre de femmes en situation de précarité.

Et moi j’adore aussi parce que les prix sont affichés ! Ici pas de marchandage, ce sont les coopératives elles-mêmes qui ont fixé les prix.

Alors quand shopping rime avec bonne action, pourquoi s’en priver ? Hein pourquoi ?

Les voyages de la Tribu·Vie au Maroc, Vie d'Expat

La Cuisine de Bahija

La dame qui vient à la maison s’appelle Bahija et adore cuisiner et nous faire goûter ses spécialités.

Nous sommes déjà fans de ses tajines :

De son couscous

De ses crêpes à mille trous ou « baghrir »

De ses brioches

Aujourd’hui, au menu, un autre plat marocain typique est à l’honneur : la pastilla aux fruits de mer.

Des pastillas, des crevettes, des calamars, des filets de sole ou de merlan, des carottes, de l’ail, de l’oignon et des épices sont nécessaires.

Pour les quantités c’est simple : un chouïa de tout dixit Bahija !

On commence par étaler la feuille de pastilla ;

Qu’on va fourrer de la farce préparée

Comme ci-dessus et qu’on va ensuite rouler sur elle-même

Puis en faire une sorte d’escargot

A moins qu’on ne préfère la version façon feuilleté.

Un chouïa à four chaud et voilà le résultat !

On va se régaler non ?

Et vous : quelles sont vos recettes marocaines préférées ou laquelle aimeriez vous déguster ?