Vie au Maroc, Vie d'Expat

Queen M : Episode 2, 15 mois au Maroc

15 mois que j’habite au Maroc, désormais on peut dire que c’est devenu de plus en plus facile à vivre. Je me suis fait des amis. Je me suis habituée à la culture tout en passant le brevet à la fin de l’année scolaire (mention très bien hein !) et en vivant toutes les surprises offertes par l’expatriation, la première année.

Çà y est, enfin, je suis au lycée, en classe de seconde  ! Je viens de fêter mes 15 ans.

Comme chaque rentrée, ici, il y a de nouvelles têtes qui apparaissent.

J’étais très curieuse à leur égard. Après tout, j’étais comme eux il y a à peine un an ! Sauf que même s’ils étaient nouveaux, je n’arrivais pas bien à le deviner parce que l’établissement est énorme ! On passe de 15 classes de 30 élèves par niveau au collège à 22 classes de 30 élèves par niveau au lycée.

Dès lors impossible les premiers jours, de deviner s’ils venaient d’autres écoles casablancaises ou s’ils arrivaient simplement d’autres pays.

Mais je sais enfin et me voilà donc avec d’autres amis, nouveaux ou pas ; et de nouvelles matières, ce qui me vaut de travailler le samedi matin. Grrrrrr…

J’ai même plus de cours le samedi matin que le vendredi… Pas très joyeux, je vous l’accorde ! Surtout quand vous êtes la seule à vous lever un jour de week-end  (bon y a ma mère aussi, puisqu’elle m’amène).

Bref, mon emploi du temps est très différent de celui de l’année passée  : adieu  donc les déjeuners mère-fille organisés les vendredis midi, adieu la grasse matinée, adieu très cher sommeil : dure vie de lycéenne !

Etudier dans la cour avec les palmiers et un café est par contre assez cool…Les avantages du lycée, je suppose.

J’ai développé un petit pêché mignon : les couchers de soleil depuis ma terrasse, devant la mer (ben oui quoi j’ai vue sur la mer depuis ma chambre).

Je ne manque jamais de prendre une dizaine de photos et comme le soleil ce n’est pas ce qui manque ici.

Expatriation ou pas, au lycée, j’ai donc une vie très ordinaire.

C’est vrai, j’ai fait d’énormes progrès en langues. Je suis même excellente en anglais maintenant.

Et pour la suite de mes études, après le bac quoi, désormais j’envisage de les poursuivre éventuellement hors de France.

Par contre, je suis toujours en manque de chocolat et aussi de…

Mais ouf, on retourne bientôt en France pour les fêtes de Noël (enfin !).

Les voyages de la Tribu·Vie au Maroc, Vie d'Expat

Balade Art Déco Mauresque au cœur de Casablanca

Fan d’art déco ? Et bien il suffit de regarder en l’air ! Mais il est vrai qu’à force de regarder où on met les pieds sur les trottoirs parfois bien défoncés, de Casablanca, on oublie souvent de lever le nez !

Pourtant en plein cœur de la ville, on trouve quelques bâtiments de toute beauté où le style Art Déco s’est mêlé avec réussite au style mauresque traditionnel.

Alors en route pour une promenade pittoresque en plein cœur de la ville !

La place Mohammed V, à l’origine symbole de la puissance militaire, devint sous l’impulsion de Lyautey, le centre administratif de la ville.

Palais de Justice

On y trouve le palais de justice qui s’avère être plaisant à visiter avec ses deux galeries totalement ouvertes sur l’extérieur.

Le bâtiment ouvert au public, est facile d’accès.

On peut y admirer de jolis zelliges.

La salle du tribunal, à l’inverse, est austère et glaciale.

Toujours sur la place Mohammed V, cap sur La Poste toujours en activité.

La Poste

On pénètre dans une grande pièce claire, très haute de plafond, qui évoque une salle d’attente de gare.

Admirons la superbe horloge d’origine et le plafond en cèdre travaillé.

Poursuivons par la Banque El Maghrib.

L’intérieur de la Banque

En cette journée du patrimoine, nous avons été autorisés à visiter la magnifique salle du Conseil. Ce qui n’a pas manqué de me rappeler quelques souvenirs professionnels et explique que je m’y sois un peu attardée.

Traversons maintenant la place en direction de la Wilaya, un autre bâtiment public. Pour les français, la Wilaya c’est un mixte de l’hôtel de ville et de la préfecture.

La Wilaya ou mairie

Ce bâtiment édifié dans les années 1920 offre un style Art Déco mélangé à l’art mauresque revisité.

On y trouve du marbre au sol et sur les colonnes, de la pâte de verre en décoration, des motifs géométriques sur les colonnes et les murs et aussi des patios magnifiques et des tuiles vertes en toiture d’inspiration totalement mauresques.

Quittons la place en direction du marché central et en chemin, découvrons ce petit café, dans son jus, à l’étage, au calme de la rue.

Café Art Déco

Ne se croirait-on pas exactement, dans les années 20 ? Voyez-vous aussi ces belles jeunes femmes avec leurs robes Charleston et leurs porte cigarettes, attablées devant un café ?

Après ce bond dans le temps, au sortir du café, un monsieur d’un âge certain nous interpelle. Il nous demande de prendre en photo son immeuble et plus particulièrement son appartement en dernier étage. Près de 60 ans qu’il habite là ! Il nous le fait visiter et se propose de nous offrir le thé ce que nous déclinons, faute de temps.

C’est cela aussi le charme de Casablanca : des rencontres insolites aux endroits inattendus.

Façades Art Déco

Nous poursuivons notre balade les yeux levés vers ces immeubles. Certains menacent ruine tandis que d’autres présentent des façades restaurées. Car depuis quelques années, certains, conscients du patrimoine de la ville, tentent de préserver l’architecture originale.

A Casablanca, des passages couverts, portant le nom de l’immeuble qui les abrite, méritent aussi un détour. Ils ont en général plusieurs sorties et certains commerces sont même installés à l’intérieur. Certains d’entre eux ont des plafonds en pâte de verre qui datent de cette période Art Déco. Malheureusement faute d’entretien, ils apparaissent aujourd’hui rares et très abîmés.

Un passage au musée Slaoui permet d’admirer quelques objets de collectionneur de cette époque et de compléter la balade.

Musée Slaoui

Et pour les amoureux ou nostalgiques de cette époque, pourquoi ne pas séjourner dans ce splendide  hôtel de Casablanca au confort actuel et au charme irrésistible ?

Hôtel Art Déco revisité

Pour ma part, à ce jour, je me suis contentée d’un déjeuner en terrasse sur le toit mais peut-être une nuit prochaine….