Et encore !·Vie au Maroc, Vie d'Expat

FemmExpat

img_0465

Qui n’a pas éprouvé cette peur paralysante et angoissante avant de sauter : ai-je raison de me lancer dans cette aventure ?

Cette sensation est physique ! C’est la boule au ventre, celle qui contracte les mâchoires, perturbe le sommeil et l’alimentation, qui échappe à toute tentative de maîtrise mentale !

L’expatriation s’est effectuée en quatre mois : entre la proposition et l’installation, seulement quatre petits mois se sont écoulés !

Quatre mois pendant lesquels il a fallu tout organiser : de ma suspension d’activité professionnelle à l’organisation de la nouvelle scolarité de nos 3 adolescents; du départ de notre maison qu’ont toujours connu nos enfants aux « au revoir et à très vite » de nos amis.

Quatre mois d’un véritable tourbillon, une montagne russe de démarches et d’émotions !

Dans l’entourage, personne n’a vécu cette expérience ! L’annonce du départ a angoissé la famille. Au bureau, vous vous rendez compte que vous cristallisez les rêves d’ailleurs de bon nombre de vos collègues qui viennent vous voir en vous félicitant de votre courage.

Hormis votre conjoint qui partage votre état émotionnel, comment leur dire qu’en réalité vous ne savez pas si vous prenez la bonne décision et que vous crevez de trouille ?

Heureusement Google est votre ami ! Et c’est ainsi en surfant que je suis arrivée sur le site « FemmExpat » !

J’y ai tout de suite trouvé une résonance ! Je me suis abonnée.

Depuis 16 mois, je suis une « expat » et même une « conjointe d’expat ». Je suis devenue une lectrice assidue de ce site qui m’apporte souvent des réponses.

Les témoignages des autres femmes, souvent plein d’humour désamorcent bien souvent mes interrogations pas toujours drôles. Je me reconnais parfois dans certaines situations. Et cela fait du bien !

Je suis donc ravie quelques mois plus tard de participer à ma toute petite échelle, à ce site.

Voilà le lien de mon article qui vient d’être publié : https://www.femmexpat.com/les-billets-dhumeur/je-ne-suis-plus-la-nouvelle/

Bonne lecture !

5 commentaires sur “FemmExpat

  1. Oh mince. Tous mes voeux pour ce nouveau combat. Saleté de truc. Le moral c est 50 pour cent du chemin alors oui aux hautes doses de sourires et de rires de douceur et de bonne humeur. Plein de courage aussi car c est difficile. Énormes bises même si on ne se connaît pas. Et surtout en cas de coup de mou je raconte plein de conneries donc ne pas hésiter !

    J'aime

  2. Merci. Le retour n est pas encore à l ordre du jour. Juste notre grand qui passe le bac et souhaite poursuivre en France ses études. Mais je veux bien en savoir plus sur le retour plus difficile car la vie de bureau et mes collègues continuent de me manquer

    J'aime

  3. Je te comprends, notre départ en Autriche, s’est aussi fait très vite, mais finalement c’est le retour qui a été le plus difficile. C’est plus facile en fait de partir sur un coup de tête que de revenir brutalement. Sinon les groupes pour expatriés, ça aide effectivement beaucoup.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.