Vie au Maroc, Vie d'Expat

Interdit aux parents !

Hello !  Çà fait un moment, n’est-ce pas ? La vérité…. c’est qu’on m’a coupé internet pour éviter d’écrire un article vous disant de vous révolter contre vos parents !

Anyways… I am back.

Ayant plus d’heures de cours le samedi matin, que le vendredi dans toute ma journée (eh oui, l’oeuvre de génies !), il est parfois difficile de trouver un juste milieu entre ma famille, les cours et… mon sommeil ! Alors vraiment mais vraiment, profitez de vos vacances ! Comme celles de Noël par exemple.

J’adore Noël, vraiment, pas seulement pour les cadeaux hein ! Mais je l’aime encore plus sachant qu’à ce moment là, nous rentrons en France ou dans un pays européen afin de pouvoir profiter de charcuteries, de bûches ou encore de vins chauds pour les alcoolos (bref les parents).

Noël c’est la neige, le froid, les chocolats chauds, les raclettes….

Ah bah non en fait ! Déjeuner à Casa, le 14 Décembre, au soleil (avec quand même un pull au cas où) sous les palmiers, çà fait rêver, hein ? Non. Pas tant que cela !

Je m’explique parce que je sens d’ici le regard lourd et noir du Grand Patron (le père) ! Lorsqu’on vit sous le soleil, 24h/24, 365 jours par an ou presque, vous êtes ravi de retrouver la brise fraîche, très fraîche de l’Europe.

Et malgré l’effort des centres commerciaux pour les décorations, rennes, sapins, afin de plonger dans l’esprit de Noël, le rendu n’est pas le même. PAS DU TOUT.

Nous, qui avons toujours eu des calendriers de l’Avent, avec du vrai chocolat et un vrai et grand sapin perdant ses épines, nous obligeant à passer le balai, 6 fois par jour, cela fait maintenant deux années de suite que nous avons quelques difficultés à trouver de vrais calendriers (qui coûtent un bras quand on les trouve, ce ne serait pas amusant sinon) et un sapin couvert de fausse neige… avec juste en face la piscine, le hamac et le ciel bleu…

J’étais donc plus que ravie d’aller pour les fêtes à Berlin (avec mon tout nouveau passeport) puis en France; il faut bien rentrer au pays quand même !!!

Dans mes derniers articles j’ai parlé du fait que j’avais détesté déménager puis que j’ai commencé à m’adapter. Evidemment certains curieux m’ont donc posé LA question : qu’est-ce que tu préfères, le Maroc ou la France ?

La réponse est simple : on peut essayer de les comparer autant qu’on veut, ce sont toujours deux pays, cultures, vies différentes et on ne peut pas vraiment choisir (surtout parce que les personnes qui me l’ont demandé habitent ici ah ah…)

Vivre au Maroc a définitivement changé ma vision des choses. Je me suis d’abord rendue compte de la chance que j’avais (et que j’ai toujours) d’être ressortissante française.

Je me suis rendue compte qu’il y avait d’autres choses, autres choses que la France, ma petite vie, mes amies, moi quoi. J’ai pris conscience qu’il y avait le Monde.

Avant l’expatriation, nous étions déjà une famille qui voyageait beaucoup (en passant: ma fréquentation des aéroports a triplé depuis que je vis ici !). Mais on ne se rend pas compte à quel point vivre dans un autre pays, c’est différent.

Ici, mes parents ne me laissent pas sortir seule dans la rue avec mes amies ou prendre les transports (en même temps ma mère est mon chauffeur).

C’ est sans doute une expérience que je n’oublierai jamais.

J’ai rencontré des personnes formidables avec des histoires et des coïncidences incroyables, avec qui j’ai pu médire et maudire mon déménagement (c’est à ça que servent les amis, pas vrai ?).

Alors toi, toi l’ado, qui n’a vraiment aucune envie de faire le grand saut, sache que : 1/ oui c’est dur, 2/ oui tu as le droit de crier, pleurer, jurer, maudire autant que tu le veux, 3/ oui ça prend du temps,

Mais que, eh oui ça va faire mal de l’avouer… tu vas survivre.

Si si, je t’assure, hallucinant, mais vrai. Çà m’a choqué aussi quand je l’ai réalisé. Je ne peux pas le vivre à ta place mais je peux te donner quelques conseils d’après mon vécu :

  • Ne retiens surtout pas ta colère et ose faire des remarques à chaque fois que quelque chose se passe mal…

Exemple :

La Duchesse (ma mère) :“ Le courant a encore sauté ! J’en ai marre de ces réparations provisoires à la noix, là »

Toi : “On n’avait qu’à pas déménager”

C’est une remarque très simple qui 1/ va susciter l’agacement et la culpabilité chez le parent et 2/ te soulager car tu auras le sentiment de remporter une petite victoire.

ATTENTION : A ne pas trop utiliser car risque d’explosion de colère du parent surtout si les travaux durent ! Et note que je décline toute responsabilité en cas de crise.

  • Faire des provisions

Très, très important en cas d’expatriation dans des pays n’ayant pas de chocolat, saucisson, fromage ou autres produits vitaux !

Je l’ai appris aussi à mes dépens alors crois-moi ! Ici par exemple : Charcuteries = Caviar. Équation très importante à retenir.

  • Solidarité avec ta fratrie

J’ai deux frères… Et aucun d’eux ne m’a vraiment aidé durant ce processus. Soit déménager ne changeait pas grand chose, soit ils sont genre  » super sociables » donc pas de problème, parfois les deux.

J’étais donc la seule à montrer les crocs face à l’expatriation. Je pense vraiment que si j’avais eu un peu d’aide de leur part, cela aurait vraiment permis à mes parents de comprendre que partir comme on l’a fait sans avoir vraiment de voix au chapitre, est vraiment difficile.

Alors si toi aussi, tu as des frères ou des sœurs (ou les deux), même s’ils ne sont pas « contre l’expatriation », passe un pacte avec eux parce qu’ils seront tes seuls repères pendant un bon bout de temps et puis tout sera nouveau pour eux aussi.

Si tu es enfant unique pas de problème, contacte-moi : je viens t’aider dans ta lutte !

Mon dernier conseil n’est pas le moindre : Laisse faire la vie, essaie juste de survivre.


P.S: Parents qui lisez cet article, sachez que je ne puis en aucun cas être tenue responsable de futures révoltes ou rébellions !

Veuillez d’ailleurs, quitter cette page immédiatement ! Merci

Très cordialement l’instigatrice de très, très bonnes idées, la seule, l’unique

-Queen M

6 commentaires sur “Interdit aux parents !

  1. Merci pour ce témoignage, en tant que Maman (et oui les parents sont les premiers à aller jeter un coup d’oeil lorsqu’on leur dit que cela leur est interdit lol), je suis contente de pouvoir lire les ressentis d’une adolescente pour pouvoir mieux comprendre ce qu’ont pu vivre mes enfants aussi. (Ceci dit, nous pour Noël, en Autriche, on était un peu plus gâtés….c’est un des pays où aller pour vivre les traditions de Noël à fond)

    J'aime

  2. C’est vrai que cela ne doit pas être facile mais à te lire on sent que tu es sur la bonne voie !!! Courage et vive le chocolat 🍫 !!!

    J'aime

  3. Bravo encore une fois a Queen M, article superbe et qui me fait beaucoup sourire meme si je suis parent.
    Reste comme tu es même si cela peut faire crier un peu ta mère… 😉
    Encore bravo !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.