Les voyages de la Tribu·Vie au Maroc, Vie d'Expat

Escapade à Rabat, Episode 2

Je vous avais dit que Rabat nous avait plu et qu’on y reviendrait et bien, nous y sommes revenus et pas seulement une fois.

Allez c’est parti pour l’épisode 2 et si vous avez manqué le premier épisode, pas de panique , la séance de rattrapage c’est ici !

La capitale du Royaume du Maroc est agréable, plus calme et plus propre que sa bouillonnante voisine, Casablanca où nous vivons.

Pour y aller, une grosse heure de trajet, via autoroute, le plus dur étant de sortir de Casablanca.

Par une belle matinée d’automne, je commence par vous convier à la découverte de Chellah, quartier excentré de Rabat.

Chellah

De loin, on pense à une forteresse, avec ses remparts.

J’adore cette porte !

Mais en réalité, Chellah fut une ancienne cité romaine avant de devenir dans les années 1200 – et oui il y a bien longtemps – une nécropole mérinide,

Aujourd’hui l’ensemble est en ruines.

Si ce site est intéressant pour les amoureux de vieilles pierres, il est à mon sens aussi incontournable pour tout visiteur car il dégage une certaine sérénité.

Les cigognes ont élu domicile sur le sommet du minaret.

Un superbe jardin très bien entretenu invite à la douceur. Il se murmure que cet endroit est très romantique.

Enfin sauf avec les enfants ! Eux courent plutôt partout et l’endroit est idéal pour une partie de cache cache !

Maintenant que tout le monde est en forme, place à un peu de culture puisqu’a lieu la biennale de Rabat.

Direction le centre ville et le musée !

Musée d’art moderne et contemporain Mohammed VI

Quelques œuvres plus tard, nous découvrons la magnifique Villa des Arts.

Villa des Arts

Oudayas

Et puis pas d’escapade à Rabat sans passage par la Kasbah des Oudayas, toujours aussi jolie. Je précise que toutes mes photos sont prises sans filtre !

Evidemment on va admirer le très beau panorama sur l’océan Atlantique avant de rebrousser chemin tout en jetant un œil au passage aux étals,

afin de découvrir au cœur du jardin andalou, d’autres œuvres artistiques exposées temporairement dans le musée, autrefois résidence d’été.

Une fois de plus, je suis sous le charme des zelliges et  fontaines.

Enfin, nous nous rendons au Fort Rottenbourg, Fort Hervé ou encore Borj Lakbir;

Borj Lakbir

Il vient d’être restauré en 2019 et qui accueille pour l’instant gratuitement, quelques expositions.

Et c’est déjà l’heure de prendre le chemin du retour.

Rabat, c’est sympa !

Laisser un commentaire