Les voyages de la Tribu

Escapade grecque en famille : Paros

Arrivés au Pirée avec une bonne avance, nous en profitons pour déjeuner en attendant de pouvoir monter sur le ferry.

Une traversée de 5 heures nous attend et nous appréhendons un peu. En effet, une partie de la famille est (très) sensible au mal de mer. Nous avons tout de même réussi à être presque tous malades entre Tanger et Tarifa soit en 35 minutes de traversée ! Alors 5 heures…

En attendant, nous commentons nos impressions sur Athènes.

Loulou est triste. Dans la confusion de notre descente mouvementée d’avion, il a posé son téléphone portable sur un siège pour aller se débarbouiller comme le lui a proposé le chef de cabine, et l’a oublié. Il s’en est souvenu à l’hôtel. Evidemment, nous n’avons pas retrouvé le mobile que ce soit aux objets perdus/trouvés de l’aéroport ou dans l’avion ou encore en contactant la compagnie aérienne. Nul doute qu’il n’est pas perdu pour tous.

Pour cette traversée un peu longue, j’ai réservé des places de bateau dans la catégorie intermédiaire afin de bénéficier d’un peu plus de tranquillité. Surtout si nous sommes malades !

Nous nous installons à l’avant du ferry, dans un salon distinct plus calme et moins bruyant qu’en classe économique. Après un stop à Naxos, notre arrivée est prévue à 22h30. J’échange avec notre loueur auto pour m’assurer qu’il nous attendra à l’arrivée et confirme notre heure d’arrivée à notre logeuse.

La traversée se passe à merveille, la mer est d’huile et nous ressentons à peine le mouvement du bateau. N’est-ce pas une organisation hors pair çà ?

Paros

Nous voilà !

En superficie, Paros est la troisième île des Cyclades, qui est un archipel d’îles au sud de la Mer Egée.

Pourquoi cette île ?

Parce qu’elle correspondait à l’ensemble de nos critères : nous cherchions une destination farniente avec de belles plages de sable, tranquille, accessible facilement depuis Athènes, avec quelques visites et ayant encore un peu d’authenticité.

Après ces dernières semaines de concours et d’examens, Fils Aîné voulait se reposer, profiter du soleil, de la plage et de la mer tout comme Loulou. Queen M voulait du sable (« pas des galets hein »). L’Homme voulait des vacances et moi je voulais que nos vacances soient une réussite !

Quand j’ai commencé à me documenter sur la destination, à travers les guides, les blogs etc, j’ai commencé par me perdre parmi la vingtaine d’îles possibles. Bien entendu, j’ai interrogé « mes » spécialistes de la région qui se reconnaîtront. Et peu à peu, Paros s’est imposée. Il se murmure que ce serait l’île préférée des français.

Va pour Paros alors…. Le fait que l’Homme y soit déjà allé, lui qui, par principe ne veut pas retourner deux fois au même endroit, n’a finalement pas été un sujet car… c’était il y a 30 ans ! Il y a prescription non ? D’ailleurs, et bien.. il n’a rien reconnu ou presque ah ah ah.

Notre arrivée

Comme convenu, notre loueur nous attend. Il est accompagné dans un second véhicule, de son épouse et d’un ami. Evidemment, les autres membres de la famille se dépêchent de me laisser la place à côté du conducteur, histoire que je fasse la conversation !

Nos bagages sont à l’arrière du pick up et nous quittons rapidement Parikia. Notre « home sweet home » pour les 6 prochains jours est de l’autre côté de l’ile, à Ambelas.

En chemin, notre chauffeur vraiment très sympathique, m’explique que nous venons à la meilleure période, celle où les touristes n’ont pas encore envahi l’île avec leur stress et leur œil sur la montre ! C’est vrai qu’il n’y a pas encore si longtemps, nous devions tout à fait correspondre à cette image.

Il fait nuit. Je n’ai que les coordonnés GPS du logement car ici les lieux n’ont pas forcément d’adresse mais aucun souci, notre chauffeur connaît la maison. Véra, notre hôtesse nous attend.

Une fois encore après des heures passées à chercher sur divers sites, je ne regrette pas mon choix : la maison de Véra est superbe.

La maison de Véra

La décoration est sobre, de bon goût. La maison est au calme et les 3 chambres sont parfaites pour la tribu.

Il y a un même un panier de basket et un boulodrome avec des boules de pétanque.

Et puis surtout, de la terrasse, on admire la mer !

L’accueil de Véra est adorable et nous tombons immédiatement sous le charme de sa maison.

Nous pouvons même nous rendre à pied à une petite plage où nous serons seuls, avec vue sur l’île de Naxos, en face.

Recommandation

Je recommande cette belle adresse https://www.airbnb.fr/rooms/25933327?s=67&sharer_id=234530379&unique_share_id=5bda3588-845d-4b71-b272-00234ed10d4a

Si les ado sont totalement acquis au programme du repos et profitent de ce bel endroit, les parents, au bout de deux jours, ont des fourmis dans les tongs : ils veulent visiter !

Et puisque nous avons choisi l’île pour ses plages alors parcourons ces plages en famille !

Les plages

Les plages sont effectivement belles, propres et à cette période, pas trop fréquentées. La température de la mer est agréable et nous nous baignons, avec plaisir.

Comment résister à cet appel marin ? A ces dégradés de bleu ? Quelques vagues, pas de rouleaux dangereux comme à Casablanca, il n’en fallait pas plus pour nous satisfaire !

En nous posant parfois pour déjeuner ou boire un verre les pieds dans le sable, nous avons musardé sur les différentes plages de l’île.

Seuls ou presque…Ravis !

Pour la touche d’authenticité, la visite du village de Lefkès est incontournable.

Lefkès

Perché en hauteur, ce village, longtemps capitale de l’île, est très joli et correspond à l’image qu’on se fait des Cyclades : les volets bleus, le blanc éclatant des murs et ces glycines qui ajoutent des tâches colorées magnifiques.

On ne peut accéder au centre du village qu’à pied ce qui ajoute à son charme.

On dirait que le temps s’est arrêté. Le lieu est propice à une douce flânerie ou à une petite sieste.

Les collines qui entourent le village incitent elles aussi, à la paresse.

Cette île nous enchante.

Est-ce le charme des petites églises disséminées un peu partout ?

Paros nous charme

Ou ce côté paisible et tranquille qui nous envoûte ?

Je ne saurais dire mais Paros nous a conquise.

Hélas, il est temps de quitter cet endroit. Car une autre destination nous attend et pas des moindres : Santorin !

9 commentaires sur “Escapade grecque en famille : Paros

  1. Agathevisor – Expatriée au Maroc depuis septembre 2017 avec ma tribu, j'ai créé ce blog pour raconter notre nouvelle vie, découvertes etc et aussi partager nos voyages ! Enjoy your life !
    Agathevisor dit :

    Ravie que cela t’ait plu. Je ne connais pas Andros. Pour cet été, nous sommes tous dans la même situation. La santé d’abord !

  2. Tu m’as fait rêver Agathe !!!!!!! C’est à Paros que nous étions il y a 2 étés après Andros et nous avions également adoré. Voir tes photos m’ont replongée dans cette ambiance si authentique en effet !!! Tellement enthousiastes à l’epoque que nous voulions aller explorer d’autres îles cet été ….. hum hum ça m’a l’air bien compromis !!!

  3. Parce que j’ai rencontré des amis grecs lors de mon expat et qu’on compte bien se retrouver làbas ! Lesbos dans la mythologie est l’île où est mort Orphee.

  4. Agathevisor – Expatriée au Maroc depuis septembre 2017 avec ma tribu, j'ai créé ce blog pour raconter notre nouvelle vie, découvertes etc et aussi partager nos voyages ! Enjoy your life !
    Agathevisor dit :

    Il faut réaliser ses rêves ! Pourquoi Lesbos que je ne connais pas ?

  5. Alors, comment dire… la Grèce, j’en RÊVE !!! Nous voudrions y aller pour l’été 2021… croisons les doigts. En attendant, merci pour cette visite qui m’a encore donné plus envie d’y aller !!! (Nous irons à Lesbos quant à nous)

  6. Agathevisor – Expatriée au Maroc depuis septembre 2017 avec ma tribu, j'ai créé ce blog pour raconter notre nouvelle vie, découvertes etc et aussi partager nos voyages ! Enjoy your life !
    Agathevisor dit :

    Avec grand plaisir ! J’adore organiser des voyages

  7. Quel bel endroit! Si un jour je veux voyager avec ma famille, je crois bien qu’il faudra que je te demande conseil! Je ne suis pas très douée pour le voyage et crains beaucoup de ne pas savoir m’y prendre. Merci pour ce dépaysement !

Laisser un commentaire