Les voyages de la Tribu

L’Ouest Canadien en famille

Cet été, nous devions séjourner en famille, tous les cinq, en camping-car, dans l’Est Canadien, afin de découvrir la Gaspésie en particulier. Puis, la pandémie liée au Covid 19 est arrivée et comme beaucoup, notre projet est ajourné.

Le Canada, on connait un peu. Nous y avons passé un mois, dans l’Ouest il y a bientôt 9 ans.

De Vancouver à Calgary en passant par l’île de Vancouver, Whistler, Jasper, Banff, le parc Waterton puis la remontée vers les Badlands, Edmonton et enfin Calgary, nous avons parcouru quelques milliers de kilomètres.

Un voyage nature avec des paysages époustouflants, une faune incroyable sans oublier des activités pour toute la famille : l’Ouest Canadien fait partie de nos plus beaux voyages.

Alors aujourd’hui, je me plonge dans les souvenirs et les photos.

Nous sommes arrivés à Vancouver, jour de la fête nationale, le 1er juillet. De cette arrivée, nous gardons deux souvenirs :

  1. celui de Loulou alors âgé de 5 ans, avec sur le dos, son slip, mon gilet et ses chaussures car le pauvre n’a pas supporté les turbulences et n’a pu atteindre à temps le sac prévu à cet effet ! note : depuis, on a désormais tous à minima une tenue de rechange dans l’avion !
  2. le taxi, commandé à l’arrivée qui s’avère être une « limo »…une limousine quoi, avec les lumières colorées à l’intérieur, le bar kitsch (vide) bref la totale ! On a adoré. Effectivement pour nous 5 avec nos bagages c’est le véhicule parfait, certes un peu plus cher qu’un taxi, effet « wahou » garanti ! note : la « limo » est devenue désormais une tradition familiale à chacune de nos arrivées sur le continent nord américain !

Notre séjour à Vancouver fut trop court (2 nuits) et ce sera mon regret du voyage car cette ville respirait une certaine douceur de vivre. Mais bon, nous étions impatients d’embarquer à bord de notre RV !

Notre compagnon : le RV

Ici, on ne dit pas camping-car mais plutôt RV, abréviation de Recreational Vehicule.

Pour notre tribu composée de 2 adultes et 3 enfants de 5, 8 et 10 ans, ce moyen de locomotion avec la maison sur le dos façon tortue, est, en dépit de son coût, le compromis parfait : pas de bagages à refaire chaque jour, des pauses quand on le souhaite, une flexibilité pour les repas, pas de contraintes horaires, ni de couchage. La liberté quoi…ou presque. Car nous n’avons jamais réservé et avons toujours trouvé où dormir.

Le véhicule mesure 25 pieds soit 7,62 m. Bigre c’est bien plus grand que celui que nous avions déjà loué en France ! D’ailleurs, nous sommes petits devant le monstre !

Enfin, par rapport à ce que nous avons pu voir parfois, en fait, il n’est pas si énorme ! Surtout pour nous 5 ! Car celui ci-dessous, comptait seulement 2 occupants.

Question de point de vue n’est-ce pas ?

Au moment de la prise en main, et comme ce sera toujours le cas, pour les locations suivantes, nous nous demandons ce qui nous a pris de nous embarquer dans une galère pareille. Il y a l’électricité, le gaz, les niveaux à surveiller et les vidanges à ne pas oublier : eaux grises, noires etc… La consommation en carburant est conséquente et il est nettement préférable de respecter les limitations de vitesse et de conduire tranquillement. Tout un challenge pour l’Homme ! Ouf la transmission est automatique et le siège conducteur réglable aussi en hauteur. Je pourrais conduire !

A l’intérieur, il y a tout le confort : réfrigérateur avec partie congélateur, gazinière, micro-ondes, coin repas, douche, wc, un lit à l’arrière en 140 cms et un immense lit en capucine, parfait pour les enfants. Ainsi que l’équipement : vaisselle, kit de couchage et serviettes.

Allez c’est parti ! Après le plein de courses au Walmart, chaîne de supermarché bien connue en Amérique du Nord (passage qui deviendra aussi une tradition) direction l’île de Vancouver !

L’île de Vancouver

Disons le, j’ai beaucoup aimé cette île grande comme la Belgique (dixit Wikipédia). Longue de 460 kms de long sur environ 80 kms de large, elle est très dépaysante.

Que ce soit sa capitale Victoria, « so british » avec ses hydravions qui se posent dans la baie,

Du lac Cowichan à la forêt primitive à Cathedral Grove, ou à la plage d’Ucluelet au bord du Pacifique,

cette île a un charme fou.

Et puis, c’est là que nous avons eu la chance d’apercevoir des baleines pour la première fois de notre vie ! Forcément c’est inoubliable ! Par contre, impossible de retrouver une photo immortalisant ce souvenir !

Juste que les balades en mer ça fatigue !

Question faune, l’Ouest Canadien est vraiment gâté.

La faune

Evidemment, on espère apercevoir un ours ou un grizzli !

Prévenus des potentiels dégâts causés par ces ursidés, nous faisions très attention de ne rien laisser traîner au dehors. Lors de nos premières nuits, j’allais même jusqu’à mettre le dentifrice au frigo histoire d’être sûre de ne pas les attirer.

Quant à nos balades en forêt, en réalité nous n’avons jamais eu peur de croiser ces spécimens, peut-être à tort d’ailleurs mais nos trolls faisaient en général un tel bruit qu’on nous entendait arriver de très loin !

Petits ou grands, nous en avons pris plein les yeux : bisons, élan, wapiti, biche, chèvres de montagne, marmotte, écureuil, lion de mer, coyote etc.un festival sauvage absolument magnifique.

Outre cette faune exceptionnelle, nous avons, avec grand plaisir, expérimenté quelques activités en famille.

Les activités en famille

Après de la luge sur herbe du côté de Whistler, des chemins de randonnées autour des lacs et en forêt, nous avons visité quelques attractions bien sympathiques.

Le ranch Bar U

Si vous voulez vivre dans un ranch comme à la fin des années 1800, rendez-vous dans ce lieu https://www.pc.gc.ca/fr/lhn-nhs/ab/baru.

On se balade tranquillement dans cet énorme site et on se trouve immédiatement plongé dans l’ambiance. Le panorama est superbe.

Bien plus au nord, du côté d’Edmonton se trouve une autre attraction sympathique.

Fort Edmonton Park

Sur plusieurs hectares, ce parc propose des reconstitutions de bâtiments, rues, habitats tels qu’ils existaient entre 1846 et 1920. https://www.fortedmontonpark.ca/

Un voyage dans le temps bien sympathique, apprécié des petits et des grands. Une journée est nécessaire pour la visite.

Plus loin encore dans le passé, rendez-vous à Drumheller, capitale mondiale des dinosaures !

Royal Tyrrell Museum

Le succès de votre journée est assuré. Car non seulement le musée https://tyrrellmuseum.com/est intéressant mais toute la ville de Drumheller est sous le signe du dinosaure.

Chacun de mes trolls a eu sa période « dinosaure » alors autant vous dire qu’ils en ont parlé de cette journée.

Tout comme ils ont aussi parlé de ce gigantesque centre commercial d’Edmonton, un des plus grands du monde, où l’on peut tout à la fois s’essayer au patinage, monter dans les manèges ou profiter de l’incroyable parc aquatique https://www.wem.ca/worldwaterpark, ce que nous avons fait une après-midi entière avec les tobbogans les plus impressionnants jamais vus à ce jour.

Mais l’activité la plus étonnante fut d’assister aux courses de chariots ou « chuckwagon derby » à Edmonton.

Chuckwagon Derby à Edmonton

Après avoir garé notre RV avec précaution et au bon endroit,

Parking réservé à la mafia, tous les autres seront abattus

Nous voilà au bord de la piste, pour assister aux courses de chariots, à côté des locaux,

Davy Crockett est là !
Loulou au bord de la piste criait les quelques mots d’anglais qu’il avait retenu : Hello, I’am 5, I’am french !

pour le plus grand plaisir des enfants subjugués par la vitesse des équipages.

Mais l’Ouest Canadien est remarquable pour ses paysages variés et grandioses.

Les paysages

Des panoramas somptueux aux curiosités naturelles, des couleurs incroyables aux formes étranges difficile de choisir les photos tant c’est beau ! Attention les yeux !

Les panoramas

Il n’est pas facile de choisir quelques photos reflétant la diversité de ces fabuleuses et immenses vues.

Vue sur Jasper et Whistler Montain
Vue sur Waterton Lake Park
Vue sur le park de Banff

Les curiosités naturelles

Parce que la main de l’homme surgit parfois, au milieu de nulle part, il est bon de regarder les merveilles naturelles.

Icefield Columbia

Si vous n’avez jamais vu de champ de glace, ne manquez pas cet incroyable lieu aux pieds du glacier Athabasca.

Malheureusement, vous prendrez conscience également grâce aux panneaux, de la fonte inéluctable du glacier année après année. Au delà de tout débat, c’est dire s’il est essentiel de prendre soin de notre planète.

Plus au nord, se trouve une région qu’on surnomme les Badlands, les « mauvaises terres ».

Dinosaur Provincial Park dans les Badlands

Impropres à l’agriculture, ces terres sont un régal pour l’œil.

Dans cette région du sud de l’Alberta, voilà des paysages incroyables où les enfants se sont amusés à escalader ces cheminées glissantes, appelées aussi Hoodoos.

Comment en effet, ne pas s’imaginer les dinosaures vivre en ces lieux ?

Pour moi, ce fut aussi le lieu d’une chute mémorable ! A peine ai-je eu le temps de dire traduire à la tribu, l’information qu’une personne venait de me donner concernant le sol ultra glissant…que je me suis retrouvée les 4 fers en l’air !

Et dans un état mais vraiment bien plus sale que mes 3 trolls réunis ! J’ai gagné un splendide hématome sur une cuisse et une fesse et me suis bien fait moquer par les autres membres de la tribu !

L’Ouest Canadien offre des couleurs parfois incroyables et c’est au bord des lacs qu’on peut par moments, les admirer.

Les lacs

Si certains d’entre eux sont célèbres, ils ne sont peut-être pas nos préférés au final. Mais tous sont époustouflants.

Voici leurs noms : Seton Lake, Médicine Lake, Bow Lake, Lake Louise, Emerald Lake, Peyto Lake

Autant le dire de suite, on oublie la baignade car même si c’est parfois très tentant, l’eau est vraiment fraiche voire glaciale.

On privilégie le kayak pour le bonheur des petits et des grands.

Les trolls ravis !

Il n’y a pas de problème de sommeil après avoir passé la journée au grand air.

Notre tortue a bien rempli son office et c’est à regret que nous avons pris l’avion du retour à Calgary.

Il est temps de refermer l’album de souvenirs. Pendant quelques minutes, je suis repartie dans ce beau voyage.

Je me souviens de la gentillesse des canadiens qui n’hésitaient pas parfois à nous accompagner pour nous mener sur la bonne route ou direction et qui souvent nous demandaient « français d’où ».

Au début, on tentait de leur expliquer où nous habitions précisément puis nous avons fini par comprendre : il y a les français de France (nous) et puis les français du Quebec.

Je me souviens avoir suivi dans un magasin des québécois, juste pour le plaisir de les entendre parler français avec leur accent si délicieux.

Ceux là, nous espérons pouvoir les rencontrer un jour.

Espérons-le bientôt !

Un commentaire sur “L’Ouest Canadien en famille

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.