Les voyages de la Tribu

Parc national de Yellowstone en famille, un rêve réalisé

Crée en 1872, ce parc national est situé dans le nord ouest des Etats Unis et se situe à une altitude moyenne de 2400 mètres. S’étendant sur trois états, Wyoming, Montana et Idaho, il attire chaque année plusieurs millions de visiteurs.

Plus grand que la Corse, ce parc est mondialement connu pour ses geysers et ses couleurs incroyables.

Mais Yellowstone c’est davantage pour moi : un rêve qui se réalise !

Car j’en ai rêvé de ce parc et de ce nouveau road-trip aux Etats Unis ! J’avais très envie de découvrir cette contrée et ses phénomènes géothermiques et ces paysages extraordinaires.

Organisation

En faisant des recherches pour la préparation de notre voyage, j’ai lu un article du site Lost in the USA, site animé par un couple de journalistes lyonnais accrocs aux USA. J’ai accroché et depuis, je suis fan donc c’est dire si je recommande chaudement le site, véritable mine d’informations.

Souvent, le visiteur arrive dans le parc via l’entrée Sud depuis Grand Téton National Park. A l’intérieur, la route est une sorte de 8 donc difficile d’indiquer dans quel sens il convient de circuler.

Au vu de la taille du parc et de sa haute fréquentation en saison, il est impératif de réserver et ce longtemps à l’avance ! Un peu de préparation s’impose donc.

Comme pour notre séjour dans l’Ouest du Canada nous avions loué pour notre tribu de cinq personnes, u camping car de 25 pieds.

Nous apprécions cette façon de voyager, surtout sur ce continent. Toutefois, nous avons croisé d’autres « habitats » parfois amusants ou « vintage ».

Campings

Sur le continent nord-américain, le camping n’a strictement rien à voir avec ce que l’on connait en Europe. Parfois, il n’y a qu’un simple espace avec des toilettes sèches, sans même une table en bois.

Parfois, on peut y faire cuire des saucisses, des steaks ou encore des mashmallows pour le plaisir des petits comme des grands. Les trolls en particulier, en ont gardé d’excellents souvenirs

En provenance de Cody, une ville que nous avons bien aimé, c’est par l’entrée Est que nous pénétrons dans le parc de Yellowstone et nous passons notre première nuit dans un camping réservé près du lac Yellowstone. Ce soir-là le diner aura lieu à l’intérieur car nous avons été littéralement attaqués par les moustiques.

Comme c’était mon rêve et que je ne voulais pas courir, j’ai prévu 6 jours (5 nuits) dans ce parc, ce qui s’est avéré pour nous une durée parfaite : un nuit au camping de Fishing Bridge, une nuit à Gardiner, 2 nuits à West Yellowstone et la dernière à Grant Village.

Car le parc de Yellowstone c’est des animaux, un canyon, des chutes d’eau, des geysers et des merveilles naturelles aux couleurs surprenantes.

La faune de Yellowstone

La star, c’est lui : le bison.Très très impressionnant, n’est ce pas ?

A côté, les biches, wapitis et autres élans semblent moins farouches.

Dans tous les cas, les rangers veillent.

Canyon de Yellowstone

Avec ses différents points de vue et ces sentiers aménagés, ce serait dommage de passer à côté. Dès qu’on s’éloigne des « arrêts photos », il n’y a plus grand monde et c’est agréable.

Les geysers

Que ce soit le célèbre Old Faithful qui a la délicatesse de faire jaillir un jet d’eau chaude toutes les 90 minutes environ, ou des fumerolles, on ne peut pas résister à l’attrait de ces geysers. Le parc en regorge ! Profitons !

Et que dire des extraordinaires couleurs et formes issus de cette caldeira unique ?

Mammoth Hot Springs

Ce phénomène calcaire est une merveille pour l’oeil. Comme dans tout les parcs, le circuit est balisé. On peut même y croiser un bison !

Et que dire des « piscines » ?

Les « pools »

Qu’elles sentent l’odeur caractéristique du souffre (l’œuf pourri quoi), qu’elle soient bleu lagon, vert émeraude ou boueuses, attention danger ! La baignade est évidemment interdite…où il ne restera strictement rien de vous même pas une cellule ADN !

Grand Prismatic Spring

S’il n’y a qu’une image connue du parc de Yellowstone c’est celle là ! Sublime ! Fabuleux ! Incroyable !

Pas la peine de dire à quel point, j’ai adoré ce mélange de couleurs. J’ai du prendre au moins une cinquantaine de photos.

Et c’est bien sûr à regret, que nous avons dit « au revoir’ – mais pas adieu- à cet endroit magnifique qui a plu à tous.

Laisser un commentaire