Vie au Maroc, Vie d'Expat

Jamais 3 sans 4, quatrième année d’expatriation !

Et oui c’est parti : début de notre quatrième année d’expatriation à Casablanca au Maroc !

La rentrée

D’habitude à cette période, nous sommes dans la préparation de la rentrée : achat des fournitures scolaires, des livres, passage au bureau des bus scolaires pour inscription, fixation des rendez-vous médicaux de contrôle etc…

Mais en cette rentrée 2020, cette année si particulière, rien. On attend. La seule chose connue à cette heure est la date de reprise de l’école des élèves : le 7 septembre prochain.

En présentiel ou à distance, on ne sait pas. En classe complète ou en demi groupe, on ne sait pas. On ne sait rien.

Alors on profite du ciel bleu, du jardin, du soleil mais pas de la plage car elle est fermée.

Comme Marrakech ou Tanger, Casablanca, est une ville fermée depuis la fin juillet. Une autorisation est nécessaire pour en sortir ou y entrer et ce même quand on vient de l’aéroport.

Car nous venons de rentrer. Nous faisons partie des chanceux qui cet été, ont pu retrouver leurs proches dans leur pays d’origine. Nous faisons partie de ceux qui ont pu – à défaut de les serrer dans leurs bras, covid oblige – voir leurs familles, et pour nous particulièrement Fils Aîné, « au sourire ravageur », comme dit sa jolie tante, en pleine forme.

J’ai pu par exemple, rire pendant quelques jours avec Maman, joué au poker avec Papa, retrouvé mon frère et sa famille presque au complet. Nous avons pu converser (autrement que par écran) avec nos neveux et nièces qui ont bien grandi, avec le parrain de Loulou et sa tribu…

Cela nous a fait un bien fou !

Queen M a même retrouvé pendant quelques jours sa chère amie de Casa, installée désormais en France.

Avec tous, nous avons passé de vrais bons moments. Et cela n’a pas de prix. J’ai savouré chaque minute de ces instants même s’ils étaient parfois trop courts.

Bien sûr, nous n’avons pas pu rencontrer tout le monde; bien sûr, les « au revoir » et « à bientôt » furent difficiles car personne ne peut dire quand nous nous reverrons.

Evidemment, ce fut un déchirement pour moi, de laisser repartir Fils Aîné. Quitter Papé et Mamé dont l’état de santé décline – Mamé ayant de plus en plus d’absences – ne fut pas non plus facile.

Mais quelques semaines auparavant, nous n’étions même pas sûrs de pouvoir seulement séjourner en France …

Nous avons eu cette chance alors nous avons fait des provisions de poignées de bonheur et de joie.

Outre les retrouvailles, nous avons dégusté avec joie la cuisine française, ses bons vins etc; et comme notre périple nous a conduit à être un peu sur la route, à retrouver ou découvrir la magnifique diversité des paysages français, de l’ouest au sud.

Petit résumé en images

En inconditionnelle de la mer, je commence par une petite excursion près de Brest là où j’ai grandi

Plage de Lampaul-Ploudalmézeau
Il faisait 30 dégrés ce jour là en nord finistère !
Mer à 16 dégrés, par contre gla gla
Dégustation de glace à Portsall à marée basse, avec vue sur le Guiligui

Puis escapade à Pornic et en Vendée, et baignade sur ces plages superbes et immenses.

Pornic
Plage des Tonnelles, Saint Jean de Monts
Passage du Gois à Noirmoutier, submersible en fonction de la marée,
Lieu très prisé des amateurs de pêche à pied

Avant de nous diriger dans le sud de la France.

Colorado provençal
Les magnifiques gorges du Verdon
Le lac de Sainte Croix, très fréquenté
Carnoux en Provence

Munis de nos tests obligatoires (sérologie et pcr négatifs), c’est le cœur empli de ces moments précieux que j’ai embarqué à destination de Casablanca.

Le Maroc continuera t’il de garder ses frontières fermées aux touristes ? Se reconfinera t’il compte tenu de la situation actuelle dégradée? Sera t’il toujours possible de se rendre en France dans les mois qui viennent ?

Aucune réponse ne peut être apportée à ces questions.

Alors, comme un nectar délicat et délicieux qu’on déguste gorgée par gorgée, ces vacances 2020 définies au tout dernier moment seront des douceurs à dérouler doucement comme le miel sur une belle tartine de pain, lorsqu’il y aura des matins sombres.

Et en attendant, je retrouve avec plaisir dans le jardin, les bougainvilliers en fleurs,

Et la beauté des hibiscus que j’adore.

Une nouvelle saison débute à Casablanca.

Prenez soin de vous.

8 commentaires sur “Jamais 3 sans 4, quatrième année d’expatriation !

  1. Merci ma Catcool. Tu as raison, nous qui ne passons jamais nos vacances d’été en France avons pris beaucoup de plaisir à (re)découvrir certains paysages de notre beau pays. A très bientôt j’espère !

  2. Les photos sont superbes ! Cette année très particulière aura au moins eu le mérite de nous faire voir comme la France est belle !
    Et comme toujours il faut bien le dire c’est un vrai plaisir de te lire, on se sent transporté à chaque fois. 🥰
    Je t’embrasse. 😘 A très bientôt
    Catcool (ce surnom me rappelle le bon vieux temps !) 😀

  3. Merci ma belle. Merci pour ta fidélité aussi. Moi aussi je j’aime et j’espère qu’on pourra se retrouver bientôt. Bises

  4. Toujours un plaisir de te lire
    Ma grande cousine
    Superbes photos
    Et biensur à bientôt
    Je t aime
    Ça aussi il faut le dire🦸‍♀️🌹🥰

  5. Bonne rentrée également et merci pour votre commentaire. Effectivement les moyens modernes permettent de garder facilement le lien.

  6. Année 2020, année qui nous aura tous mis à mal dans nos échanges avec notre famille, nos amis.
    Nous ne savons pas se que les derniers mois vont nous apporter mais il faut garder contact avec ceux que nous aimons.
    Bon courage ma Gagathe 😘😘

  7. Des vacances pour reprendre des forces – et on garde le contact avec les moyens modernes 🙂
    Bonne rentrée – merci pour ces belles photos 🙂

Laisser un commentaire