Les voyages de la Tribu·Vie au Maroc, Vie d'Expat

Escapade en famille au sud du Maroc

Envie d’une escapade dépaysante en famille au sud du Maroc ? Partons à la découverte de la région de Ouarzazate qui correspond à  ces critères !

Le vol depuis Casablanca est rapide (1h30) et l’aéroport tout petit.

Pour une fois, j’ai fait appel à une agence locale et organisé avec elle notre escapade de 4 jours en famille au sud du Maroc. Notre chauffeur nous attend à l’aéroport avec son 4X4. Il nous conduit à l’agence où nous réglons le solde du séjour et c’est parti !

Premier arrêt : Aït Ben Haddou.

Ksar d’Aït Ben Haddou

Vue panoramique sur Aït Ben Haddou

A une trentaine de minutes de Ouarzazate, sur la route de Marrakech, se dresse cette magnifique forteresse.

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987, ce site a fait l’objet de travaux afin d’en permettre la sauvegarde et la somme demandée à l’entrée sert à la restauration de l’ensemble paraît-il.

L’endroit est splendide ! Pas étonnant qu’il ait servi de décor naturel à plusieurs films comme dernièrement, par exemple, Game of Thrones.

Ce matin là, nous avons pu déambuler facilement dans les ruelles très étroites. Bien évidemment, il y a de nombreux commerçants qui vous arrêtent pour vous proposer un tapis, une poterie, des objets artisanaux.

Avec le sourire, nous expliquons que nous vivons en famille au Maroc, à Dar Béda (Casablanca).

Au sommet se trouve l’agadir ou grenier fortifié.  Sauf erreur, il ne se visite pas. Mais c’est la vue qui s’offre à nous qui justifie cette grimpette. Wahou ! lLe panorama sur l’Atlas est superbe. Il doit être encore plus incroyable lorsque l’Atlas est enneigé.

 

La couleur ocre des constructions tranche avec le bleu du ciel. A nos pieds la couleur verte de la végétation rehausse les contrastes et cette vue sur les montagnes au loin rendent ce lieu exceptionnel.

J’ai adoré !

Nous remontons dans notre véhicule et reprenons la route de Ouarzazate vers la palmeraie de Skoura et la vallée des Roses. Nous avons prévu de visiter Ouarzazate à la fin de notre excursion.

Kasbah d’Amridil et palmeraie de Skoura

Il fait beau, la tribu est au complet, tout le monde est de bonne humeur.

Pour une fois, nous ne nous inquiétons ni de l’itinéraire, ni de l’état de la route. Nous profitons du paysage.

L’arrêt suivant nous permet de découvrir la superbe Kasbah d’Amridil.

Elle fut construite au XVIIème siècle. Elle ne se visite qu’accompagné d’un guide. Cet endroit aussi a servi de décors à plusieurs films.

Puis nous découvrons l’immense palmeraie de Skoura .

Et des kasbahs plus ou moins bien conservées.

Nous continuons notre route par Kelaa Mgouna pour arriver à la vallée des roses, en traversant les villages berbères.

La saison des roses est terminée depuis longtemps mais les arrêts photos sont toujours nombreux !

Ma tribu ne cesse de m’appeler Mamarazzi !

Notre chauffeur-guide berbère au teint mat et au chèche bleu, en digne homme du désert, lui a décidé de m’appeler « chef » !

Effectivement, l’appareil photo est sollicité. L’oeil observe et relève certaines scènes de la vie quotidienne locale.

Difficile de croire que nous vivons dans le même pays à la même vitesse  voire au même siècle.

Gorges de Todgha

Le lendemain matin, après une nuit réparatrice et un petit déjeuner, nous repartons pour une nouvelle journée. Nous changeons de place dans l’auto au cours des trajets, la place de choix étant bien entendu celle à côté de notre guide !

Nous nous dirigeons vers les Gorges de Todgha. Faute de temps, nous avons volontairement écarté les gorges de Dadès. Nous apprendrons plus tard que suite à un accident sur un pont, ce jour là l’accès y sera impossible.

La route grimpe. Les paysages deviennent arides.

C’est rude, âpre, beau. 

Puis c’est la descente vers les gorges; et les touristes. Car nous ne sommes pas tous seuls en bas. On y croise des amateurs d’escalade car c’est un bon spot.

Et aussi des chèvres qui sont chez elles !

Nous poursuivons sur Tineghir en admirant au passage des kasbahs et des palmiers dattiers.

Puis dans l’après-midi, nous nous dirigerons vers le désert du Sahara.

Ce soir en effet, ce sera bivouac de luxe, dans les dunes de l’erg Chebbi, à Merzouga.

Presque seuls au monde ou au moins en compagnie sympathique.

Le lendemain matin, il nous faut repartir vers Ouarzazate. 

Afin de ne pas revenir sur nos pas, nous prenons une autre route aussi appelée celle des « 1000 kasbahs ».

Les pierres fossilisées d’Erfoud

Un petit stop rapide à Rissani, berceau de la dynastie alaouite, qui n’est pas très animée lors de notre passage.

Comme nous vivons au Maroc, nous ne sommes pas intéressés par les arrêts « achats souvenirs ».

Parvenus à Erfoud, nous déclinons la visite du musée des fossiles qui ce jour là ne nous tente pas.

Notre chauffeur guide qui s’est adapté à notre rythme et à nos souhaits nous parle de son ancien métier : sculpteur d’objets de décoration façonnées à partir des pierres fossilisées.

Il nous mène alors un peu en retrait de la route principale et nous fait découvrir les roches où apparaissent sous la poussière, ces animaux marins fossilisés qui datent de l’époque où la mer recouvrait ces terres et qui ont donc aujourd’hui des centaines de millions d’années.

Incroyable ! Tout le monde a accès à ce trésor. Il suffit de regarder et effectivement autour de nous, les roches sont pleines de ces animaux fossilisés.

Il nous propose de nous faire visiter un « atelier ». Nous acceptons. Ici des hommes travaillent dur au soleil et dans la poussière à partir des blocs de pierre fossilisée. Pas de gants, ni de masques ni de protection. A respirer la poussière environnante, je doute que ces personnes vivent longtemps.

Route des 1000 Kasbahs dans la vallée du Drâa

Après avoir traversé la montagne Bougafer, nous rejoignons la route des milles Kasbahs afin d’admirer la plus belle partie de la vallée du Drâa.

Le Drâa est le plus long fleuve du Maroc (plus de 1 000 kms).


 

 

 

La route est longue et nous arrivons sur Ouarzazate beaucoup plus tard que prévu.

Dommage, nous ne pourrons pas visiter cette fois la Kasbah de Taourirt.

Mais ce n’est pas grave car nous reviendrons pour une autre escapade en famille dans cette belle région du Maroc.

Même si ce n’était que quelques jours, nous rentrons à Casablanca, dépaysés et totalement sous le charme

Et vous, cela vous a donné envie ? Le Maroc n’est il pas est une destination à (re)découvrir ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 commentaires sur “Escapade en famille au sud du Maroc

  1. Agathevisor – Expatriée au Maroc depuis septembre 2017 avec ma tribu, j'ai créé ce blog pour raconter notre nouvelle vie, découvertes etc et aussi partager nos voyages ! Enjoy your life !
    Agathevisor dit :

    Dès que la situation sera meilleure il faudra revenir alors

  2. Lénou – "Eternellement perdue dans un monde imaginaire, je refais surface de temps en temps pour essayer de déchiffrer celui dans lequel je vis."
    Lénou dit :

    J’avais fait une semaine de randonnée dans la vallée des roses et j’avais pu découvrir les jardins magiques près du fleuve ton article me donne trop envie d’y retourner

Laisser un commentaire