Les voyages de la Tribu

Meknès, cité impériale

Meknès fait partie du circuit touristique des cités impériales du Maroc. Certes moins prestigieuse que les trois autres, Fès, Marrakech ou Rabat, elle mérite toutefois une halte.

Elle est située à une centaine de kilomètres de la capitale du Royaume, Rabat et à environ 70 kilomètres de Fès. Nous y avons séjourné lors d’une escapade dans le nord du Maroc.

Située au pied du Moyen Atlas, la ville doit sa renommée à ses quartiers historiques classés au patrimoine de l’Unesco.

Moulay  Ismaïl, frère du fondateur de la dynastie alaouite en fit sa capitale pendant 55 ans. Il est à l’origine des remparts et des somptueuses portes ouvragées, comme celle de Bab Mansour.

« Bab » signifie d’ailleurs « porte ».

Bab Mansour

Au Maroc, chaque ville a sa couleur de taxis. Aussi, nous aimons bien relever leur couleur lors de nos pérégrinations, dans le royaume. Ici les taxis sont donc bleus ciels avec une bande blanche. A Casablanca, ils sont rouges. Par contre, comme à Marrakech, la balade en calèche est une attraction touristique.

Juste devant cette porte remarquable, se trouve une immense place. Lors de notre passage, en fin d’après-midi, les chalands commençaient à s’installer.

Place Lalla Aouda
Place Lalla Aouda

Après l’avoir traversé et comme à notre habitude désormais, nous nous sommes dirigés vers la médina et nous nous sommes perdus à loisir dans ses étroites méandres.

La médina de Meknès

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous reprenons le chemin de notre riad car il se fait tard.

L’hébergement

La maisons d’hôtes est située au cœur de la vieille cité et il est possible de se garer devant. Un vrai plus !

Nous profitons de la belle terrasse sur le toit.

Certes, il est trop tard pour profiter du bel espace détente et lézarder.

Mais nous profitons de la vue et regardons le soleil se coucher sur Meknès.

Les pièces communes sont belles et nos chambres confortables.

Notre dîner est traditionnel et apprécié.

Une belle adresse comme on les aime !

Après une bonne nuit, le lendemain, nous partons en balade autour des remparts.

Balade

Au menu des « bab » (portes),

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des remparts; certaines restaurations en cours sont vraiment étonnantes.

Hélas pour nous, bon nombre de bâtiments étaient fermés à la visite.

Nous nous sommes rattrapés en longeant le bassin de l’Agdal. Puis, nous avons visité les greniers de Moulay Ismaïl aussi appelés Heri Souani.

Les greniers

Derrière ces murs très épais se cachent ce qui étaient autrefois des greniers, destinés à conserver les grains.

Il y fait sombre et frais. Un système souterrain de conduites d’eau permettait de garder la fraicheur particulièrement en été.

Jouxtant le bâtiment, les anciennes écuries ou plutôt ses ruines car il n’en reste pas grand chose.

L’endroit pouvait abriter jusqu’au 12 000 chevaux paraît-il.

Mais, il est temps pour nous de repartir et de quitter Meknès.

Les possibilités de poursuite de visites sont nombreuses : par exemple, une Escapade à Rabat .ou Escapade à Rabat, Episode 2 ou se diriger vers Fès (article à venir) ou encore Volubilis.

Pour notre part, c’est la superbe Chefchaouen qui nous attend.

4 commentaires sur “Meknès, cité impériale

  1. Merci pour ton commentaire. Et ta question à laquelle je ne sais pas répondre. J’ai cherché mais à part te dire que les taxis de Marrakech sont marron parce qu’on parle de la ville ocre…A Casa les taxis sont rouges. Hormis la conduite ultra énervée des conducteurs, je ne sais pas pourquoi ils sont rouges :).

  2. C’est une ville magnifique, et sympa cette idée de changer la couleur des taxis en fonction de la ville😄 tu sais comment ça a commencé ?

Laisser un commentaire