Vie au Maroc, Vie d'Expat

Il fait froid à Casablanca !

Brrr ! Qu’il fait froid à Casablanca en ce mois de janvier. Pour ce quatrième hiver dans la capitale économique du Maroc, je peux affirmer que je n’ai jamais eu aussi froid.

Entendons-nous bien. Froid : pas à l’extérieur où les températures oscillent entre 6 et 16 degrés actuellement. Non, je parle de froid à l’ intérieur de la maison !

Froid dedans

Pourquoi ai-je froid ? Parce que les maisons ne sont pas isolées, que les fenêtres et portes ne sont pas hermétiques et qu’il n’y a pas de chauffage central !

L’hiver étant court, très rares sont les habitations bien isolées et pourvues d’un système de chauffage performant.

Résultat : on grelotte à l’intérieur !

Quand je suis arrivée au Maroc, je ne comprenais pas bien pourquoi je voyais des pyjamas en polaire ou doublé de molleton en vitrine. Maintenant je sais !

Chacun a sa technique pour se réchauffer. Là, par exemple; il est 10 h et j’en suis déjà à ma troisième tasse de thé.

Je m’habille actuellement façon oignon : en plusieurs couches superposées.

Quand je rentre chez moi, après avoir ôté mon paletot, j’ajoute un pull et j’enfile une seconde paire de chaussettes. Trop sexy !

J’ai aussi une polaire façon poncho mexicain qui me recouvre jusqu’aux genoux ! Ou encore une cape façon châle dans laquelle je m’emmitoufle. Puis comme les chats, je me pose au soleil derrière la baie vitrée et je réchauffe ma carcasse.

A la maison, nous n’avons que des climatisations réversibles (bonjour la note d’électricité !) et des chauffages d’appoint : radiateurs à bain d’huile ou chauffage au gaz.

Je n’aime pas du tout ce dernier car il contient une petite bouteille de gaz. Je ne suis pas très rassurée. Pourtant, et de loin c’est le plus efficace et le plus économique des chauffages d’appoint.

Loulou et Queen M sont aussi habillés façon oignon car il n’y a pas de chauffage non plus dans les classes au lycée. Covid oblige, les cours sont même dispensés cette année porte ouverte sur l’extérieur. Donc non seulement ils gardent leur veste chaude sur le dos mais ils sont même autorisés à garder la capuche au premier cours de la journée !

Grosses pluies

Il y a quelques jours, le lycée français a été fermé plusieurs jours suite aux intempéries à Casablanca. C’était exceptionnel, un peu comme la neige, en Bretagne, en bord de mer !

En une semaine, il est tombé sur le Maroc l’équivalent de 60% de la pluie annuelle, c’est dire. Pas vu autant de pluie depuis 11 ans !

Casablanca n’est absolument pas adaptée à ce type de météo et nous avons vu des images et vidéos terribles : effondrement de bâtiments, sous-sols inondés, voitures noyées etc…

Impossible pour le sol, les conduites d’eau d’absorber cette pluie.

Certaines copines se sont réveillées avec leur lit transformé en île; d’autres avec de l’eau qui ruisselle le long des murs ou dans les escaliers; d’autres encore ont vu leur piscine déborder et l’eau se déverser dans la maison.

Chez nous, le chauffe eau qui se trouve dans un appentis à l’extérieur a été inondé. Bilan : nous n’avons pas eu d’eau chaude pendant 5 jours.

Retour à la toilette à l’ancienne, avec le gant et la bouilloire électrique remplaçant le broc ! Trop top, j’ai adoré ! Vraiment !

Bien sûr que non ! J’ai trouvé cela pénible, avec le froid. J’en profite pour remercier ici, les copines (même celles à des milliers de kilomètres) qui m’ont offert spontanément leur salle de bains ! C’est de la vraie solidarité féminine ! Merci ladies 🙂 .

Bien entendu de l’eau s’est aussi infiltrée dans la maison ! Pourquoi on a des plantes qui poussent sur le toit, sinon ? Nous voilà donc avec des infiltrations dans le salon ou dans notre chambre à coucher via une prise murale.

Alors, hop, on a coupé le courant !

Ah et puis impossible d’enclencher à nouveau, le disjoncteur par moments.

Plus d’eau chaude, le courant qui saute sans réelle cause, c’est la fête. Pourtant, moi, personnellement je l’aime beaucoup la fée électricité.

La fête

Nous avons donc contacté nos gentils propriétaires. Comme d’habitude, plusieurs relances, photos ou vidéos à l’appui ont été nécessaires pour obtenir une action.

Comme à chaque fois, il faut insister. C’est simple, si c’est moi qui envoie le message, le silence est assourdissant. C’est donc l’Homme qui s’en charge désormais. Mais pas sans mal.

Ici, par exemple, savez-vous qu’il est d’usage de ne pas régler les derniers mois de loyer ? Car le propriétaire ne rend généralement pas la caution. C’est bon à savoir n’est-ce pas ?

Mais revenons à nos désagréments. Le chauffe-eau a 3 ans. Il a été changé lors de notre installation. Il est donc anormal qu’il ne fonctionne plus !

Ouf, il reste l’humour. Et pour cela on peut compter sur les réseaux sociaux, immédiatement réactifs !

Quant à l’électricité, malgré différentes interventions d’électriciens ces dernières semaines et réparation d’une prise par ci, par là, l’origine du problème n’a pas été localisée. Alors Dédé La Bricole est revenu.

Réparations

Le chauffe eau a été réparé; après séchage au soleil, il a été réinstallé dans son appentis.

Il n’a finalement pas été remis au même endroit. Car, oups, les ouvriers ont percé une conduite d’eau en le réinstallant. Donc il a fallu d’abord réparer la fuite ! On ne sait pas si le chapeau de cheminée va rester ainsi…

L’installation électrique a été testée. L’électricien dûment mandaté par nos propriétaires,  a dit qu’il était déjà venu chez nous il y a 3 ans et qu’il avait déjà dit qu’il fallait refaire l’installation.

Tiens donc, quelle surprise ! Pourquoi donc dit-il cela ? Quand on examine l’intérieur d’une prise, on voit bien que tout est aux normes, non ?

Derrière la prise, on trouve un peu de carton, un peu de scotch et yalla…

L’électricien est sûr d’avoir trouvé le problème : une prise remplie d’eau et un fil électrique extérieur relié à une prise intérieure, noyé aussi.

– « T’as besoin de cette prise, Madame » ?

– « Vu qu’elle n’a jamais fonctionné, pas vraiment non »

– » Bon, je démonte, je coupe le fil, je supprime l’accès à la prise intérieure, je change les fils derrière les fusibles et tu n’auras plus de problème. On fait comme çà ? »

-« Ce n’est pas ma maison. Moi je veux juste que la fée électricité revienne à l’intérieur et que tout ne saute pas quand je branche un appareil. »

– « Je m’en occupe ».

Le vendredi suivant :

– « Madame ! Tout fonctionne ! Tout est réparé. Chouf chouf. Comme elles sont belles les prises, maintenant ! »

Je lui souris tandis que je me demande jusqu’à quand va durer cette nouvelle réparation. Je regarde le ciel de nouveau bleu. Le  soleil et la douceur sont heureusement de retour.